Aurélie Favier – Sophrologue

Diplômée de la F.E.P.S. Certification RNCP

Sophrologie et sport

La sophro-pédagogie sportive

La sophrologie présente plusieurs intérêts pour le sportif qui doit accomplir des actions et des gestes très précis dans des conditions stressantes. D’un autre coté, le sportif a besoin d’un certain niveau de stress pour performer. L’idéal sera donc un stress maximal positif (ou eustress) sans basculer dans l’excès (surstress). La courbe d’utilité de la réaction de stress de Yerkes et Dodson (1906), ci-contre, illustre ce principe. La pratique régulière de la sophrologie permet cette gestion du stress. Tout d’abord en l’étudiant pour le connaître et le reconnaître puis en le redirigeant pour ne plus le subir et l’utiliser à bon escient.

La sophrologie développe également la connaissance et la maîtrise du corps, la capacité à sentir son corps et son positionnement afin de gagner en précision. Une perception fine et précise des mouvements, des accélérations, par exemple. Elle permet également de gérer son effort et de ne plus solliciter les muscles inutilement par une tension accrue et mal orientée. Le travail sur la respiration vient compléter le travail de gestion du stress en offrant d’excellents outils d’oxygénation rapide et en agissant en profondeur.

La faculté de concentration dans l’ici et maintenant, développée par la sophrologie, va permettre au sportif de ne plus être dispersé par des pensées parasites ou des éléments extérieurs perturbateurs. La compétition, dans son exigence de performance, peut avoir des conséquences sur le sportif dans son estime de soi, estime régulièrement remise en question.

Le travail de confiance en soi va désamorcer les stratégies inconscientes d’échec, la motivation du sportif pourra alors exprimer son plein potentiel. Car la sophrologie permet à chacun de mieux se connaître, d’identifier ses craintes et de mieux se situer par rapport à ses objectifs, à l’adversaire, au public…

La sophrologie apprend également à reprogrammer la sensation de douleur : en se concentrant sur d’autres perceptions, en visualisant des images de bien-être, et en maîtrisant sa respiration .

Enfin, la gestion de l’émotionnel (pierre angulaire du travail de sophrologie) contribue à l’efficience du sportif qui reste concentré sur son objectif en toutes circonstances.

Entraînement sophrologique du sportif

Le sportif, pour atteindre un haut niveau, possède des qualités physiques et mentales particulières et s’entraîne de façon intensive. Il est tenu à une hygiène de vie très stricte et à un rythme soutenu.

En fonction de sa discipline sportive, il enchaîne leçons techniques et préparations auxquelles s’ajoutent les compétitions qui engendrent des déplacements fréquents, en fonction des événements sportifs.

Régulièrement soumis à des obligations de résultats difficiles à atteindre, les sportifs doivent en permanence repousser leurs limites personnelles.

Pour les aider à se réaliser dans l’apprentissage, la progression et la compétition, la sophro-pédagogie sportive suit un protocole précis et complet :

  • Acquisition des méthodes de relaxation pour récupérer plus rapidement et efficacement.
  • Gestion du sommeil (s’endormir où l’on veut, quand on veut, pour une durée prédéterminée. Très utile la nuit précédant les matchs ou lors du transport avec parfois des décalages horaires).
  • Utilisation de l’état de conscience modifié pour travailler des gestes techniques et visualiser des parcours.
  • Préparation mentale positive et progressive, développement de la concentration pour favoriser l’apprentissage des séquences sportives.
  • Connaissance et maîtrise du schéma corporel.
  • Canalisation des émotions, contrôle de la peur, du trac et gestion de la pression psychologique.
  • Contrôle de la douleur.
  • Affirmation de soi et confiance, apprendre à enrayer les stratégies d’échec.
  • Stimulation de la motivation et de la combativité.
  • Cohésion du groupe, de l’équipe.
  • Lutte contre la lassitude.

Raymond Abrezol est l’un des premiers Sophrologues à avoir utilisé les techniques de sophrologie appliquées au sport en tant que préparateur mental. Il a ainsi contribué à l’obtention de plus de 200 Médailles Olympiques et de championnats du monde grâce à la pratique de la sophro-pédagogie sportive.

Le rôle du sophrologue est de guider progressivement la personne vers une totale autonomie dans sa pratique de la sophrologie et, par là même, dans son quotidien et sa vie personnelle.

Les actualités